Gemo-Acido

Numéro d'agréments: PL993/ 224

24.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Bouleau verruqueux est un arbre pouvant atteindre 30 mètres de haut. Les feuilles alternes sont dentées et glabres à l'état adulte. Les fleurs mâles sont réunies en chatons ; les fleurs femelles prennent la forme de bourgeons. Le Frêne est un arbre atteignant 30 m de haut. Les bourgeons sont noirs. Les feuilles sont composées, opposées, généralement à 5-13 folioles arrondies. Les fleurs sont dépourvues d'enveloppe florale. Le Genévrier est un arbuste atteignant 5 m de haut. Les feuilles sont persistantes, en forme d'aiguilles piquantes. La floraison a lieu de mai à juin. Les fleurs sont unisexuées et groupées dans des petits cônes formés d'écailles.

Histoire et Découverte

Le Bouleau Verruqueux est considéré comme espèce pionnière. Il est un colonisateur des terres incultes. Il participe à la formation de l'humus et contribue par conséquent à la régénération des terrains dégradés. Par analogie, on prête aux bourgeons la propriété de vivifier les organismes affaiblis surtout chez les sujets jeunes. Le bois du Frêne est après celui du chêne et du charme, le plus dur, dense et calorifique qui soit. De plus, le Frêne possède de formidables propriétés médicinales. Ainsi, les feuilles de Frêne qui autrefois étaient régulièrement mangées en salade au printemps sont diurétiques et « antidouleurs ». Les « baies de Genévrier » sont traditionnellement utilisées dans les troubles mineurs de la digestion. De plus, le bois de Genévrier employé en infusion possède des vertus dépuratives. Le Genévrier vit seul ou en communauté, par conséquent, son macérat peut être prescrit seul ou en association avec d'autres bourgeons.

Présentation

Un flacon de 15 ml contient un mélange de macérats concentrés de Bouleau Verruqueux (bourgeon), de Frêne (bourgeon) et de Genévrier (jeune pousse) préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré complexe. Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais (bourgeons, jeunes pousses ou radicelles) dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Bruneton (1999)
  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Roussillat (1995)
  • Schneider (2002)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)

Article(s) Associés