Gemo-Micro-Circulation

Numéro d'agréments: PL993/ 251

24.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Ginkgo biloba est un arbre dioïque de grande taille atteignant 40 m de haut. Les feuilles sont alternes, en forme d'éventail, bilobées et disposées en bouquet sur les rameaux. Le « fruit » est une « drupe » à aspect de prune jaune. La Myrtille est un sous-arbrisseau glabre atteignant de 20 à 50 cm de haut. Les feuilles sont caduques, de couleur vert vif, ovales à elliptiques, finement denticulées. Les fruits sont des baies noir-bleu de 6 à 10 mm de diamètre. Le Noisetier est un arbuste monoïque atteignant 7 m de haut. Les feuilles sont alternes, simples. Les fleurs apparaissent avant les feuilles. Les fruits sont des akènes comestibles (noisettes) entourés d'involucres foliacés.

Histoire et Découverte

Ginkgo biloba est l'un des plus vieux arbres du monde. Les spécimens vivants les plus âgés auraient au moins 2000 ans. Le Ginkgo aurait été déjà présent sur Terre bien avant les dinosaures puisque des fossiles datant de 270 millions d'années ont été découverts. En Chine, le Ginkgo est le symbole de la connaissance et de la longévité. L'intérêt de la Myrtille ne se limite pas aux propriétés médicinales de ses baies bleutées tant appréciées par les gourmets. En effet, les feuilles de Myrtille sont traditionnellement utilisées pour maîtriser le taux de sucre dans le sang et soutenir la circulation. Le Noisetier également dénommé coudrier est principalement connu pour le caractère oléagineux de ses graines qui contiennent une huile proche de celle de l'huile d'amande. Les feuilles sont parfois utilisées en tisane car elles renferment des principes actifs (dont des tanins) aux propriétés dépuratives et astringentes.

Présentation

Un flacon de 15 ml contient un mélange de macérats concentrés de Ginkgo (jeune pousse), de Myrtille (jeune pousse) et de Noisetier (bourgeon) préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré complexe. Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais (bourgeons, jeunes pousses ou radicelles) dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Bruneton (1999)
  • Henry (1970, 1982)
  • Jeannel (1999)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Schneider (2002)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Vescoli (1996)