Gemo-Pur

Numéro d'agréments: PL993/504

24.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Bouleau verruqueux est un arbre pouvant atteindre 30 mètres de haut. Les feuilles alternes sont dentées et glabres à l'état adulte. Les fleurs mâles sont réunies en chatons ; les fleurs femelles prennent la forme de bourgeons. Le Noyer est un arbre monoïque atteignant de 20 à 25 m de haut. Les feuilles sont alternes, composées (5 à 9 folioles entières), à odeur de noix. Les fruits sont des drupes dont les graines sont comestibles. Le Sureau est un arbuste atteignant de 1 à 10 m de haut. Les feuilles sont formées de 5 à 7 folioles. Les fleurs sont petites et de couleur blanc crème. Les fruits sont généralement noirs.

Histoire et Découverte

Le Bouleau Verruqueux est considéré comme espèce pionnière. Il est un colonisateur des terres incultes. Il participe à la formation de l'humus et contribue par conséquent à la régénération des terrains dégradés. Par analogie, on prête aux bourgeons la propriété de vivifier les organismes affaiblis surtout chez les sujets jeunes. Le Noyer est originaire du Proche-Orient. Il est cultivé dans plusieurs pays d'Europe dont la France pour la production de noix. Celles-ci renferment plus de 50% d'huile essentiellement composée d'oméga 6 (acide linoléique 55-65%). De plus, les folioles renferment des flavonoïdes dont le principal constituant identifié est la juglone. Cette molécule possède d'importantes propriétés antiseptiques. Depuis la préhistoire, le Sureau est considéré comme une véritable pharmacie naturelle puisque tant les fleurs, les fruits, l'écore ainsi que les feuilles sont employés pour leurs vertus médicinales. La jeune pousse soutient la digestion en participant à la décomposition de la matière organique.

Présentation

Un flacon de 15 ml contient un mélange de macérats concentrés de Bouleau verruqueux (bourgeon), de Noyer (bourgeon) et de Sureau (jeune pousse) préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré complexe. Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais (bourgeons, jeunes pousses ou radicelles) dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Bruneton (1999)
  • Henry (1970, 1982)
  • Hoefler et al. (1987)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Vescoli (1996)

Article(s) Associés