Gemo-Royal

Numéro d'agréments: PL993/ 260

24.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Seigle Secale cereale Radicelle 1/3

Description Botanique

Le Bouleau verruqueux est un arbre pouvant atteindre 30 mètres de haut. Les feuilles alternes sont dentées et glabres à l'état adulte. Les fleurs mâles sont réunies en chatons ; les fleurs femelles prennent la forme de bourgeons. Le Romarin est un arbrisseau aromatique, rameux, à tiges ligneuses, atteignant 1 mètre de hauteur. Les feuilles sont persistantes, opposées, entières, lancéolées. Les fleurs sont de couleur bleu-violet clair, groupées en courtes grappes. Le Seigle est une plante herbacée, bisannuelle, atteignant de 50 à 180 cm de haut. Il est cultivé pour ses grains, surtout sur les sols pauvres où le froment réussit mal. La floraison a lieu de juin à juillet.

Histoire et Découverte

Le Bouleau Verruqueux est considéré comme espèce pionnière. Il est un colonisateur des terres incultes. Il participe à la formation de l'humus et contribue par conséquent à la régénération des terrains dégradés. Par analogie, on prête aux bourgeons la propriété de vivifier les organismes affaiblis surtout chez les sujets jeunes. Le Romarin est peu exigeant d'un point de vue écologique. Ainsi, le Docteur Pol Henry considérait les jeunes pousses de Romarin comme un remède peu spécifique mais possédant une action très large dans de multiples troubles de la santé. Il voyait dans ses nombreux rameaux buissonnants, touffus, le signe de l'activité intense et stimulante des macérats. Malgré son utilisation ancestrale en tant qu'aliment à haute valeur nutritive, le Seigle est méconnu de la plupart des traités de phytothérapie. Seules les radicelles sont employées en gemmothérapie. Ainsi, le docteur Max Tétau les décrit comme un complément alimentaire agissant sur le foie et la peau.

Présentation

Un flacon de 15 ml contient un mélange de macérats concentrés de Bouleau Verruqueux (bourgeon), de Romarin (jeune pousse) et de Seigle (radicelle) préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré complexe. Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais (bourgeons, jeunes pousses ou radicelles) dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Hoefler et al. (1987)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Roussillat (1995)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)

Article(s) Associés