Gemo-Thy +

Numéro d'agréments: PL993/ 269

24.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

L'Aubépine est un arbuste aux branches minces et épineuses. Les feuilles alternes sont dentées, simples ou parfois lobées (3 à 7 lobes). Les fleurs sont blanches ou rosées. Le fruit est charnu et renferme plusieurs graines. Le Cornouiller sanguin est un arbuste de 1 à 4 m de haut dont les jeunes rameaux sont souvent rougeâtres. Les feuilles sont opposées, simples, entières. Les fleurs sont blanches. Les fruits sont des drupes noir pourpré. L'Eglantier est une plante arbustive atteignant 3 m de haut. Cette plante est pourvue d'aiguillons souvent fortement courbés en crochet. Les feuilles sont alternes, composées, à 5-7 folioles ovales ou elliptiques, à bord denté.

Histoire et Découverte

L'Aubépine a toujours été considérée comme la plante protectrice des hommes. Elle était le symbole de l'amour et du mariage dans la Grèce antique. Les mariés en portaient une branche à leurs noces et en parsemaient quelques-unes autour de leur lit pour assurer leur fertilité. Malgré son abondance en Europe, le Cornouiller sanguin n'a pas été employé en « médecine populaire ». Ce fait peut s'expliquer par la mauvaise réputation qui lui a été faite. Ainsi, la coloration rouge de ses jeunes rameaux évoque la couleur du sang, la jeune écorce possède une odeur désagréable et les fruits sont toxiques. La racine d'Eglantier était autrefois utilisée pour soigner la rage. Cet usage lui a valu le surnom de « rose des chiens ». Le fruit de l'Eglantier est appelé cynorrhodon. Ce fruit (faux-fruit d'un point de vue botanique) est composé d'un réceptacle charnu riche en vitamine C renfermant de nombreux akènes poilus.

Présentation

Un flacon de 15 ml contient un mélange de macérats concentrés d'Aubépine (bourgeon), de Cornouiller (bourgeon) et d'Eglantier (jeune pousse) préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré complexe. Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais (bourgeons, jeunes pousses ou radicelles) dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Fleurentin & Hayon (2007)
  • Halfon (2005)
  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Lieutaghi (2004)
  • Schneider (2002)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Vescoli (1996)

Article(s) Associés