Macérat d'Airelle Rouge

Numéro d'agréments: PL 993/396

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

L'Airelle est un sous-arbrisseau (10 à 30 cm de hauteur) à feuilles persistantes et coriaces. Le limbe foliaire supérieur est brillant ; l'inférieur est marqué de points noirs. Les fleurs généralement rosées sont disposées en petites grappes. Elles sont hermaphrodites, à symétrie radiaire. Elles apparaissent en mai-juin (parfois août-octobre). Le fruit est une baie rouge.

Histoire et Découverte

La cueillette d'Airelles sauvages est particulièrement répandue en Scandinavie où les baies sont consommées sous forme de confitures, de compotes, de jus de fruits et de sirops. Elles sont de saveur acidulée, caractéristique qui diminue après avoir été gelées. Les jeunes pousses d'Airelle sont utilisées depuis des siècles en médecine chinoise pour soulager les inflammations. L'Airelle est une plante sociale plus rare que sa proche cousine la myrtille. Sa présence est indicatrice des sols pauvres et acides. Elle dénote une certaine dégradation du milieu (appauvrissement, vieillissement du sol). Par analogie, la jeune pousse d'Airelle est considérée comme l'alliée de la femme quinquagénaire et de l'intestin.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de jeunes pousses d'Airelle préparées à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Bruneton (1999)
  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)