Macérat de Cassis

Numéro d'agréments: PL993/ 155

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le groseillier noir ou Cassis est un arbuste atteignant de 60 à 150 cm de haut. Les feuilles sont alternes, simples, 3-5 lobées, larges de 10 cm, à face inférieure couverte de nombreuses glandes jaunes à odeur caractéristique de Cassis. Les rameaux sont sans épine. Les fleurs sont en racèmes arqués-pendants. Les fruits sont des baies noires au goût caractéristique ; ils ont de 9 à 15 mm de diamètre.

Histoire et Découverte

Les vertus médicinales du Cassis n'ont été reconnues qu'au XVIIIème siècle même si plusieurs manuscrits datés du début du XVIème siècle mentionnaient déjà les bienfaits des feuilles de Cassis. Ainsi, en 1554, le médecin Peter Forestus aurait guéri avec des infusions de feuilles de Cassis un paysan qui n'avait plus uriné depuis 10 jours. Ce n'est qu'au XXème siècle que l'usage des feuilles de Cassis en tant que diurétique s'est largement répandu. En Europe, le Cassis ou groseillier noir se rencontre à l'état sauvage dans les forêts humides et les fonds de vallées. Il est communément cultivé pour ses baies noires qui sont essentiellement utilisées dans la confection de gelées, de confitures, de liqueurs et de sirops. Le bourgeon de Cassis peut être considéré comme l'emblème de la gemmothérapie. En effet, l'activité pharmacologique de ce bourgeon a été largement étudiée par plusieurs scientifiques. Ceux-ci ont pu démontrer, lors d'études comparatives, l'originalité du bourgeon par rapport à la feuille adulte tant au niveau de la nature que des teneurs en principes actifs.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de bourgeons de Cassis préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)