Macérat de Citronnier

Numéro d'agréments: PL993/389

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Citronnier est un arbuste de 5 à 10 m de haut possédant de longs rameaux divergents rougeâtres. Les feuilles sont grandes, ovales à pétiole articulé à peine ailé. Les fleurs sont blanches sur leur partie interne et pourpres à l'extérieur. Les fruits ont un épicarpe jaune et un endocarpe pulpeux gorgé de suc.

Histoire et Découverte

Symbole du soleil et de la chaleur du bassin méditerranéen, le Citronnier est cependant originaire de l'est asiatique. Réputé en Chine et en Inde pour ses vertus antiseptiques et rafraîchissantes, le Citronnier est un arbre sacré pour les pays islamiques où on l'utilisait pour éloigner le Démon des foyers. Remède bien connu depuis le XVème siècle contre le scorbut (carence sévère en vitamine C), le citron est de nos jours largement utilisé dans la préparation de boissons et d'aliments. En phytembryothérapie, l'utilisation de macérat de citronnier est conseillé aux aigris et aux grognons. Cet emploi empirique est maintenant conforté par l'étude de Kiecolt-Glaser (Université de l'Ohio-USA) qui a démontré l'influence positive de l'essence de citron sur le moral.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de jeunes pousses de Citronnier préparées à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Kiecolt-Glaser et al. (2008)

Article(s) Associés