Macérat de Figuier

Numéro d'agréments: PL993/ 215

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Figuier est un arbuste monoïque (fleurs mâles et fleurs femelles sur le même pied) à latex laiteux. Les feuilles sont alternes, simples, palmatilobées, à marges sinuées. La floraison a lieu de mai à septembre. Les fleurs sont petites, à 3-4 tépales (périgone). Les fruits sont des akènes inclus dans un faux-fruit charnu en forme de petite poire provenant de la transformation du réceptacle.

Histoire et Découverte

Le Figuier fait partie d'un genre comptant des centaines d'espèces différentes dont la plupart fournissent par incision du tronc un latex à activité protéolytique (digestion des protéines). Ce latex, appelé ficine, est notamment utilisé dans l'industrie agroalimentaire pour attendrir les viandes. Cependant, le Figuier est davantage connu pour son fruit charnu (faux-fruit d'un point de vue botanique) qui au même titre que l'olive est l'un des aliments emblématiques du bassin méditerranéen. qu'elles soient fraîches ou sèches, les figues sont reconnues aujourd'hui comme aliments diététiques de premier ordre et dont le léger effet laxatif participe au drainage de l'intestin. Symbole de l'obligeance selon la mythologie celtique, les personnes nées sous le signe du Figuier (du 14 au 23 juin et du 12 au 21 décembre) sont animées d'une sensibilité humaine à fleur de peau.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de bourgeons de Figuier préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Vescoli (1996)