Macérat d'Olivier

Numéro d'agréments: PL993/ 187

Nom commun Olivier
Nom latin Olea europaea
Nom anglais Olive tree
Famille Oleaceae
Habitat Cultivé dans tout le bassin méditerranéen
Partie(s) utilisée(s) Jeune pousse
20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

L'Olivier est un petit arbre des régions méditerranéennes cultivé pour ses fruits oléagineux. Il peut atteindre une hauteur de 5 à 12 m. Les feuilles sont opposées, elliptiques, étroites, coriaces, de couleur vert foncé. Les fleurs sont blanchâtres et groupées en petites grappes comportant de 10 à 20 fleurs. Les fruits sont des drupes à noyau très dur, de couleur noire à maturité.

Histoire et Découverte

La culture de l'Olivier remonte à six siècles avant J.-C. Il était considéré comme le symbole de la paix entre Dieu et les hommes. Par extension, il est devenu le symbole de la paix entre les hommes. Ainsi, l'Organisation des Nations Unies (ONU) a choisi un rameau d'Olivier pour figurer sur son drapeau. En Méditerranée, l'Olivier est emblématique. Il est utilisé dans la fabrication de cosmétiques, d'huiles de soins et comme ressource alimentaire de premier plan. Selon le calendrier celtique, l'Olivier a pour jour l'équinoxe d'automne (23 septembre) date à laquelle la nature termine son cycle annuel de croissance tel l'homme arrivant à l'âge de la sagesse.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de jeunes pousses d'Olivier préparées à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)