Macérat de Pin Montana

Numéro d'agréments: PL993/ 190

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Pin buissonnant est un arbuste monoïque, ramifié dès la base et atteignant 1 à 3 m de haut. Les rameaux sont arqués vers le haut. Les feuilles sont en forme d'aiguilles persistantes, réunies par deux dans une gaine commune. Les fleurs sont disposées dans des cônes formés d'un grand nombre d'écailles disposées le long d'une spirale. A maturité, les cônes femelles ont des écailles ligneuses se terminant par un écusson. Les graines sont pourvues d'une aile membraneuse.

Histoire et Découverte

Principalement localisés dans l'hémisphère nord, les Pins ont la particularité de sécréter une résine appelée térébenthine. La distillation de la résine brute fournit l'essence de térébenthine qui de nos jours est surtout employée dans l'industrie des parfums et des arômes. En outre, l'écorce de Pin renferme des principes actifs qui lutte contre l'insuffisance veino-lymphatique. Le Pin est un arbre qui est peu exigeant quant à la nature du sol puisqu'il croît sur des terrains dégradés, rocailleux, pauvres en matières nutritives. Sa présence favorise la régénération des sols par la formation d'humus. Ces particularités écologiques font du macérat de bourgeons de Pin un complément alimentaire dit « régénérant ».

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de bourgeons de Pin préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)