Macérat de Saule Blanc

Numéro d'agréments: PL993/442

20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

L'identification des saules présente de grandes difficultés car la plupart des espèces donnent des hybrides fertiles qui peuvent à leur tour se croiser. Le Saule Blanc est un arbre dioïque atteignant de 6 à 20 mètres de haut. Les feuilles sont alternes, allongées à lancéolées, à court pétiole, simples, caduques. La floraison a lieu d'avril à mai. Les fleurs sont réunies en chatons. Les fleurs mâles possèdent de 2 à 30 étamines. Les fleurs femelles possèdent un style et deux stigmates. Les fruits sont des capsules.

Histoire et Découverte

Les anciens Grecs recommandaient déjà le Saule pour apaiser les douleurs. Son utilisation se développa en Europe grâce à Edward Stone qui révéla, en 1763, à la Société Royale de Médecine de Londres les bienfaits de l'écorce de saule contre la fièvre. Le Saule Blanc est l'arbre des divinités lunaires. La souplesse de ses branches en fait un arbre symbolisant les personnes tolérantes et ouvertes d'esprit. Les bourgeons de Saule Blanc possèdent les vertus astringentes et tonique de l'écorce ainsi que les propriétés sédatives et antispasmodiques des chatons.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de bourgeons de Saule Blanc préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Tétau (2004)
  • Vescoli (1996)
  • Lieutaghi (2004)