Macérat de Tilleul

Numéro d'agréments: PL993/197

Nom commun Tilleul argenté
Nom latin Tilia tomentosa
Nom anglais Silver linden
Famille Tiliaceae
Habitat Planté dans les parcs, originaire du sud-est de l'Europe
Partie(s) utilisée(s) Bourgeon
20.00
AJOUTER AU PANIER

Composition

Description Botanique

Le Tilleul argenté est un arbre dont la hauteur peut atteindre 30 m. Les feuilles sont alternes, simples, pubescentes surtout sur la face inférieure, à limbe légèrement asymétrique. Les poils de la face inférieure des feuilles sont de couleur argentée. Les fleurs sont groupées en cyme à pédoncule soudé en partie à une bractée en forme d'aile. Les fruits sont indéhiscents et renferment 1 à 3 graines.

Histoire et Découverte

Le Tilleul est reconnu comme plante médicinale depuis le XVIIème puisque l'infusion des fleurs était déjà prescrite pour soulager les affections nerveuses. De plus, l'aubier est traditionnellement utilisé dans les préparations visant à soutenir les fonctions hépatiques. l'aubier est défini dans la 10e édition de la Pharmacopée française comme le bois tendre situé entre l'écorce et le bois dur (duramen). Il correspond à la zone où circule la sève. Selon le calendrier celtique, les « natifs du Tilleul » (du 13 au 22 septembre et du 11 au 20 mars) sont débordants d'imagination. Ce sont des personnes pensives qui regardent le monde à travers les lunettes de leurs rêves.

Présentation

Un flacon contient 15 ml de macérat concentré de bourgeons de Tilleul préparés à l'état frais. Cette préparation contient 30% d'alcool.

Procédé de Fabrication

Le macérat concentré est obtenu par macération des tissus embryonnaires végétaux frais dans un mélange de trois solvants : eau, alcool et glycérine végétale présents en parts égales. En fonction de leur teneur en eau et afin d'obtenir une concentration finale de 5% de matière sèche, 2 à 5 kg de tissus embryonnaires végétaux frais sont utilisés pour réaliser 20 kg de macérat concentré. L'extraction est effectuée dans l'obscurité, à température ambiante, sous agitation douce et constante durant trois semaines. Ensuite, le macérat est filtré par gravité.

Bibliographie

  • Henry (1970, 1982)
  • Lambinon et al. (2004)
  • Tétau (2004)
  • Tétau & Scimeca (2005)
  • Vescoli (1996)